I. Présentation du Collectif des Associations Pastorales du Niger (CAPAN)

1.1. Création 

Le collectif des Associations Pastorales du Niger (CAPAN) est créé pour mettre fin à la dispersion des efforts et à l’isolement des unes par rapport aux autres. Les huit (8) associations pastorales ayant le même objectif, la même détermination et la même volonté pour le développement du pastoralisme ont décidé de créer en 2000, un cadre de concertation, de coordination et d’harmonisation de la politique de leur intervention.

Le CAPAN est apolitique, laïc et à but non lucratif. Il est reconnu par arrêté N° 133/MI/D/DGAPJ/DLP du 29 avril 2003. De huit (8) associations membres en 2000, il compte actuellement cinquante six (56) organisations.

Le CAPAN est représenté à l’intérieur du pays par des antennes régionales constituée par des organisations membres et des structures traditionnelles des éleveurs telles que :

  • Rouga, autorités morales traditionnelles des éleveurs ;
  • Garso, responsable des bergers et des ressources naturelles ;
  • Lamé, responsable des femmes ;
  • Dogari, responsables des jeunes, des activités communautaires, du protocole et de la sécurité ;
  • Dammo, chargée des relations ;
  • Organisations d’éleveurs spécifiques à chaque zone ;
  • En plus, le CAPAN a des compétences multidisciplinaires telles en pastoralisme, sociologie, vétérinaire, médecine, administration, informatique, droit, formation, et en gestion de conflits.

1.2.  Vision du CAPAN

La vison du CAPAN est celle d’une activité pastorale débarrassée de toutes les pesanteurs et contraintes, qui apporte sa contribution optimale à la production et à la répartition des richesses, à la promotion et la sécurisation de ce mode de vie et de production dans l’intérêt des générations actuelles et futures en vue de l’atteinte des objectifs du millénaires pour le développement et toutes les autres stratégies ou politiques pertinentes en la matière. Un plan stratégique adopté par l’Assemblée Générale déclinera ces éléments de stratégie et de vision en objectifs opérationnels notamment sous la forme de projets et programmes d’action sur le long et moyen terme.

II. Rappel des principaux des résultats du CAPAN de l’année 2013

L’année 2013 a été une année de consolidation et pérennisation des acquis de l’année précédente et de mise en œuvre des actions nouvelles pour le renforcement du statut institutionnel du collectif d’une part et des services au profit des organisations membres d’autre part.

Ainsi sur le plan de consolidation des acquis, l’accent a été mis sur la mobilisation des acteurs pour influencer le gouvernement à accorder plus de financement au sous-secteur de l’élevage à l’exemple de l’année précédente  pour passer de 1,6% en 2012 à  2,7% en 2013.

La stratégie du CAPAN a consisté à mettre en exergue l’importance du sous secteur dans L’économie nationale et les contraintes dont il fait face dans un environnement de changement climatique et de rareté des ressources.

Dans l’évolution de mise en œuvre des politiques et stratégies, le CAPAN a consolidé sa participation au processus de mise en œuvre de l’Initiative les Nigériens Nourrissent les Nigériens (i3N) comme cadre de référence de mise en œuvre de la politique gouvernementale en matière de développement du secteur rural. Le Collectif est resté dans son rôle de communication et de mise en relation pour que les organisations membres en fonction de leur résidence visant tiré le meilleur profit du fait que la mise en œuvre a comme porte d’entrée les communes.

Ainsi par la collecte de l’information et sa mise à disposition des éleveurs, de ce fait, les organisations et leurs membres seront des acteurs à terme incontournable dans la mise en œuvre de l’Initiative 3N.  Pour ce qui est du Plan de Développement Economique et Social  2012-2015 (PDES), le CAPAN maintien sa participation au rencontre des acteurs pour que ainsi, les éleveurs soient valablement représentés puisque disposant d’information actualisées sur le sujet.

Acteur principal au nom des organisations d’éleveur dans l’élaboration de la Stratégie de Développement Durable de l’Elevage 2012 -2035, le CAPAN est resté interlocuteur du Ministère de l’élevage dans le processus de mise en œuvre de cette stratégie. Pour le CAPAN, cette stratégie dispose des éléments qui renforceraient le secteur et les producteurs pastoraux.

Il convient pour le CAPAN de rester vigilant dans la mobilisation des éleveurs et de leurs organisations pour qu’ils s’approprient cette stratégie à moyen terme.

Sur les questions règlementaires, fort de ses résultats de l’année précédente avec 7 décrets élaborés. Le CAPAN s’est engagé dans une campagne de plaidoyer pour que tous ces décrets relatifs à l’ordonnance 2010-29 du 20 mai 2010 portant sur le pastoralisme soient élaborés et adoptés. 

Sur tout un autre plan, le CAPAN à consolider son partenariat avec Oxfam dans la mise en œuvre de la Campagne cultivons et le processus Agri Pro focus. A ce titre, le CAPAN assure la coordination du programme d’Appui à la Promotion de l’Entrepreneuriat Agricole (APEA2) et le Processus des Comités d’Innovation en matière Agricole et pastorale.

Le Collectif a su gardé son partenariat avec la Coopération Technique Belge à travers le Programme  Appui  au Renforcement de Capacité du Ministère de l’Elevage (ARIMEL) qui participe au financement de certaines activités.

 Les axes prioritaires 2014

Le plan annuel (PA) 2014 tire sa substances du forum de concertation et d’élaboration du plan d’action 2014 tenu a Niamey du 30 au 31 décembre 2013 au Palais du 29 juillet, qui a regroupé 7 antennes régionales du Niger plus les représentants des organisations membres du CAPAN. C’est forum a été l’occasion de concrétiser la mise en œuvre des orientations et recommandations de l’AG du 29 au 39 Décembre 2009. Il a crée les conditions d’un environnement favorable de responsabilisation du collectif et de ses associations membres et à l’épanouissement d’une activité pastorale. Il a essayée enfin de redynamiser le collectif et le rendre plus présent et plus actif sur les grands défis et la promotion de nouvelles opportunités aux producteurs notamment dans le domaine de l’entreprenariat agricole ou le CAPAN est désigné leader de la thématique capitalisation dans la dynamique du projet d’appui a la promotion de l’entreprenariat agricole.