VOA s'entretient avec Mohamed Almansour SG du Capan

    Publié le 2 Juin 201620160519 163007

L’interview avec VOA est axé sur l’organisation des tribunes pastorales et de la situation des éleveur- pasteurs.

Le CAPAN, en tant qu’outil de plaidoyer organise un espace d’échanges autour des préoccupations des éleveurs à travers l’institution des tribunes pastorales dans les différentes régions du Niger afin de débattre des problèmes auxquels sont confrontés les éleveur-pasteurs.

Ces problèmes peuvent se résumer autour de l’insécurité à la frontière avec le Mali, les actions néfastes des groupes terroristes, la transhumance transfrontalière, la question du foncier et de l’hydraulique pastorale .Le CAPAN a relevé également le problème crucial d’accaparement des terres pastorales et le phénomène des ranchs privés en zone pastorale.

Il a insisté sur l’intérêt de sécuriser l’élevage qui contribue à la lutte contre la pauvreté et le chômage .En effet l’élevage  constitue un secteur important de l’économie du Niger. Fondé sur la mobilité ,Il permet une exploitation rationnelle et durable des ressources pastorales. Selon l’Ordonnance 2010-029 du 20 mai 2010 ,cette mobilité ne peut être entravée que de manière temporaire et  pour des raisons de sécurité.

Le CAPAN  garde espoir avec  de grands projets comme le PRAPS  que le gouvernement du Niger saura sécuriser davantage l’activité pastorale tout en assurant une pleine mobilité aux éleveur-pasteurs.

En terme de collaboration, le CAPAN est associé aux réflexions liées au pastoralisme par le Ministère en charge de l’Elevage et bien d’autres projets  ou Organismes intervenants dans ce secteur.

 

Retrouvez très bientôt l'intégralité de l'interview.